L’architecture est primordiale dans l’économie circulaire

La principale caractéristique de cette stratégie de protection de l’environnement s’articule autour du principe selon lequel les déchets n’existent pas : ils sont des ressources.

L’économie circulaire est un concept de consommation basé sur la non-génération de déchets (Zero Waste). Il s’agit de mettre en pratique la version opposée à « utiliser et jeter ». L’idéal de ce concept repose sur le fait que tout ce qui est utilisé (consommé) peut être réutilisé, recyclé ou reconverti à la fin de cette vie utile. Sortir du cercle serait un échec : soit précisément, transformer ce produit en déchet.

De plus en plus d’entreprises et de secteurs comprennent que le modèle de consommation actuel est irréalisable pour le bien de la planète et, par conséquent, pour garantir notre survie et celle des autres êtres vivants. L’architecture durable tente de trouver de nouvelles voies de conception et de construction qui contribuent à protéger l’environnement et, accessoirement, à améliorer le mode de vie des gens.

Gráfico de la Economía Circular

Gráfico de la Economía Circular

Comment entrer dans le cercle de la durabilité

La grande question qui se pose dans la profession est de savoir s’il est en pratique possible de mettre en œuvre une économie circulaire en architecture. Pour y répondre, de nombreux architectes commencent à concentrer une grande partie de leur attention sur l’élément essentiel de tout projet qui veut devenir réalité : les matériaux de construction.

Peut-être ne sommes-nous pas encore prêts à concevoir des bâtiments dont l’intégralité des éléments peut être réutilisée. D’ailleurs, aujourd’hui, 54 % des matériaux de démolition ne sont pas réutilisés, mais vont directement à la décharge. Mais tout indique qu’à l’avenir, la construction sera menée d’une manière très différente. Le chemin commence à être clairement balisé par la conscience écologique de la société, les lois mondiales et la rareté de certains matériaux.

Oak House School. Fachada ventilada, madera sostenible Accoya®

Oak House School | Arq: Trasbordo arquitectura y gerencia de construcción S.L. | Producto: Fachada ventilada – Piezas machihembradas Accoya®

Commençons, comme toujours, par le bois

Le bois fait évoluer l’architecture pratiquement depuis ses origines. Aujourd’hui, il redevient le matériau de construction indispensable, dans l’innovation durable qui pousse cet art vers ses objectifs écologiques.

Le bois est, par nature, une ressource naturelle. Ses qualités intrinsèques en tant que matière organique le présentent comme le matériau durable par excellence : recyclable, réutilisable, reconvertible. Utiliser des éléments en bois dans la construction est une première étape importante pour intégrer l’architecture dans l’économie circulaire.

La bonne nouvelle est que les avantages du bois sont accrus par ses propriétés structurelles, qui permettent à de nombreux produits traditionnellement considérés comme décoratifs de prendre désormais une plus grande importance en tant qu’éléments de construction.

VIGAM : la seule poutre lamellée-collée en chêne du monde avec marquage CE pour un usage structurel

Le bois certifié à usage structurel est une solution durable pour les architectes créatifs et respectueux de l’environnement. Avec VIGAM, la seule poutre lamellée-collée en chêne avec marquage CE pour un usage structurel, fabriquée et distribuée exclusivement par GRUPO GAMIZ, il est possible de concevoir, par exemple, un mur-rideau en bois sans avoir recours à l’acier ou l’aluminium.

Sede del Observatorio Europeo Austral (ESO), producto Viga laminada de roble - muro cortina

Sede del Observatorio Europeo Austral (ESO) | Arq: Auer & Weber – Munich | Producto: Viga laminada de roble – Muro cortina

En faisant ce choix, les professionnels réalisent des façades légères avec des intérieurs plus chaleureux et esthétiques, fortes de l’élégance et de la personnalité naturelle que seul le bois est capable de procurer.

Le plus important est d’être convaincu qu’il est possible de changer le monde et d’agir en conséquence. De nombreux architectes le font déjà tous les jours, s’appuyant, comme l’architecture le fait depuis 12 000 ans, sur le bois comme étant le matériau de construction le plus fiable pour des projets ayant des aspirations de qualité.