Architectes durables : Renzo Piano

Pour l’architecte génois, il n’y a d’autres options que la durabilité. Chez Grupo Gámiz, nous avons eu la chance de collaborer à son projet MOdA, le siège de l’ordre des avocats de Paris.

« La durabilité consiste à construire une réflexion sur l’avenir, non seulement en considérant la résistance physique d’un bâtiment, mais aussi en pensant à sa résistance stylistique, aux usages du futur et à la résistance de la planète elle-même et de ses ressources énergétiques. »

Peut-on le dire plus clairement ? Cette opinion, reflétée dans le livre Renzo Piano, arquitecturas sostenibles (Éd. Gustavo Gili, 1998), marque la vision durable de l’architecture et de l’urbanisme de Renzo Piano. L’Italien, lauréat du prix Pritzker en 1988, n’est pas seulement l’un des architectes vedettes de ces 50 dernières années, mais une référence pour les architectes qui s’efforcent avec leurs ouvrages de protéger le monde dans lequel nous vivons sans limites à l’imagination et à la créativité.

Renzo Piano, arquitecto italiano, ganador del Premio Pritzker.

Renzo Piano, arquitecto italiano, ganador del Premio Pritzker | Foto vía Floornature

De l’architecture high-tech à la réflexion durablee

Il serait absurde d’essayer de déduire si Renzo Piano a changé au fur et à mesure que le monde évoluait ou, si au contraire, il a essayé de faire changer le monde parallèlement à son évolution personnelle, reflétée dans ses projets. S’il est vrai qu’à ses débuts, il s’est forgé une image d’architecte high-tech, un de ses ouvrages les plus emblématiques a marqué le tournant dans son travail et dans la conception générale de l’architecture mondiale.

Le Centre Pompidou à Paris, conçu conjointement avec son collègue Richard Rogers, a été célébré à l’époque comme le summum de la modernité, l’avenir de l’architecture. Cependant, l’énorme dépense énergétique et le vieillissement rapide de la construction comprenant d’importantes quantités de métaux de toutes sortes ont été rapidement perçus. Un problème qui s’est aggravé avec la crise pétrolière de 1973 et qui a obligé les architectes à mener une réflexion sur une architecture plus durable.

Les matériaux durables, un point clé des projets de Renzo Piano

À cette époque, Renzo Piano et d’autres architectes high-tech (dont Rogers lui-même et Norman Foster) ont créé le groupe READ après avoir participé à une convention sur l’énergie solaire dans l’architecture et l’urbanisme. Le résultat est un virage à 180 degrés : rien de moins que l’émergence du concept d’architecture durable.

Dès lors, les projets de Renzo Piano ont été marqués par une vision durable dans ses grandes décisions. Le choix des matériaux est une question clé. Par exemple, 95 % des matériaux de construction du gratte-ciel The Shard à Londres sont recyclés. Le verre de la façade est à faible teneur en fer.

The Shard, Londres | Arq: Estudio de Renzo Piano | Foto vía The Shard

La marque de fabrique du Musée Astrup Fearnley au port d’Oslo est une spectaculaire structure en bois, et dans l’Auditorium Parco della Musica à Rome le travertin, le plomb préoxydé et les briques faites à la main ont été privilégiés.

Astrup Fearnley Museo de Arte Moderno

Astrup Fearnley Museo de Arte Moderno. Oslo, Noruega (2012) | Arq: Estudio de Renzo Piano | Foto vía realestatemarket

Le Centre culturel Jean Marie Tjibaou en Nouvelle-Calédonie est un spectaculaire exemple de créativité et de durabilité, grâce à l’impact avant-gardiste de dix pavillons construits en bois et aux murs en bambou, intégrés dans un site en bord de mer à la végétation luxuriante.

Centro Cultural Jean Marie Tjibaou. Renzo Piano

Centro Cultural Jean Marie Tjibaou | Arq: Estudio de Renzo Piano | Foto vía asombrosaarquitectura

MOdA, le siège des avocats parisiens, est construit avec VIGAM

Chez GRUPO GÁMIZ, nous avons eu le plaisir, la chance et l’honneur de voir Renzo Piano choisir notre produit VIGAM, la seule poutre lamellée-collée du monde avec marquage CE pour un usage structurel pour la construction de la Maison de l’Ordre des Avocats, le siège des avocats parisiens.

fachada con muro cortina de madera en la obra que Renzo Piano ha hecho en Maison de l’Ordre des Avocats Paris Francia

The Maison de l’Ordre des Avocats | Arq: Estudio de Renzo Piano | Producto Grupo Gámiz: Viga laminada de roble – Muro Cortina | Foto vía ©L.Zylberman/Graphix-Images

Aplicación de muro cortina de madera por Renzo Piano en su proyecto en París The Maison de l’Ordre des Avocats

The Maison de l’Ordre des Avocats | Arq: Estudio de Renzo Piano | Producto Grupo Gámiz: Viga laminada de roble – Muro Cortina | Foto vía Facebook Renzo Piano Building Workshop

Le bâtiment fait partie du Palais de Justice de la capitale française, dans lequel le cabinet d’architecture italien a construit avec VIGAM un magnifique mur-rideau en bois pour sa façade. La capacité esthétique du bois de chêne, ainsi que sa certification pour un usage structurel, rendent possibles des solutions esthétiques telles que celle-ci, qui encouragent la liberté de création et le respect de l’environnement.

 L’une des plus belles choses de l’architecture est qu’avec chaque projet qui débute, c’est comme si la vie recommençait”.

Chez GRUPO GÁMIZ, nous pensons comme Renzo Piano : il y a toujours de nouvelles façons de faire, et dans ce cas, des formes durables et éternelles, telles que le bois de qualité, de faire face à la création et à la vie.