Porter un toast face aux collines bordelaises

La toiture du Dôme, un chai à Saint-Émilion conçu par le cabinet de Norman Foster, est réalisée avec VIGAM, la seule poutre lamellée-collée en chêne du monde avec marquage CE pour un usage structurel.

L’architecture durable s’érige à partir de différentes prémisses associées au respect de l’environnement. Bien sûr, l’utilisation de matériaux naturels tels que le bois, qui favorisent une faible empreinte carbone dès les phases précoces des projets, est un facteur essentiel. On pourrait cependant affirmer que la durabilité commence dans le regard, dans l’attitude envers les commandes.

Après tout, par durabilité, on entend précisément faire preuve de progrès sans pour autant mettre en danger le bien-être des générations futures. Dans le cas du Dôme, un chai bordelais à Saint-Émilion, ouvrage de Foster + Partners, la volonté de préserver le paysage et les sensations générées par l’environnement dans lequel il s’érige est précisément devenu l’axe fédérateur du projet.

Comme s’il s’agissait d’une vigne supplémentaire

Pour le propriétaire du Dôme, une chose était claire : le vignoble qui allait accueillir le nouveau chai était si beau que rien ne pouvait, ni ne devait, rivaliser avec lui au moment de générer des émotions chez le visiteur. Dès lors, l’équipe de Foster a conçu un bâtiment au volume modeste et dont la vocation était de passer inaperçu, de se fondre dans le paysage.

D’ailleurs, l’une des décisions qui a permis d’atteindre cet objectif, sans pour autant nuire à la qualité des installations nécessaires pour offrir les services propres à un chai, a été d’enterrer le bâtiment sur quelques mètres. Le désir de fusionner avec l’environnement a été littéralement atteint : Le Dôme est ancré dans le vignoble, comme s’il s’agissait d’une vigne supplémentaire.

Une belle toiture en chêne qui protège l’horizon

L’UNESCO en avait également une perception très claire : la région est classée au patrimoine mondial. Rien ni personne ne doit modifier le paysage ou son effet. Même l’équilibre de l’horizon, marqué par les petites collines légèrement vallonnées de Bordeaux, lits de l’un des vins les plus célèbres au monde, ne doit pas être rompu.

Dans cette optique, le cabinet a proposé une toiture subtilement inclinée de quarante mètres, dont le dénivelé imite celui des collines environnantes. Cette toiture est réalisée en bois de chêne, et plus précisément avec VIGAM, la seule poutre en chêne du monde avec marquage CE pour un usage structurel.

L’élégance de la toiture vue de l’intérieur, avec les poutres lamellées-collées en chêne dessinant un magnifique sillage circulaire, s’ajoute à l’objectif rempli de confort et de liberté de mouvement pour les travailleurs et les visiteurs, qui communiquent dans un espace ouvert, sans colonnes dans la pièce. Un défi technique réalisé grâce aux atouts constructifs structurels de VIGAM.

Norman Foster, le crayon utopique

Le cabinet d’architecture Foster + Partners, créé par Norman Foster en 1967, est à la tête de la conception du Dôme. Depuis des décennies maintenant, la conception durable de l’architecture est l’une des marques de fabrique de l’architecte britannique, lauréat du prix Pritzker.

Aujourd’hui octogénaire, Foster, l’un des architectes les plus renommés et les plus influents au monde, continue d’apprendre aux nouvelles générations à concevoir avec la conviction que tout est possible. De la verve utopique de son crayon d’architecte sont nées des villes entièrement 100 % durables, comme Masdar, aux Émirats arabes unis, ou Amaravati, en Inde… des projets qui restent à concrétiser.

Par définition, les utopies sont pratiquement irréalisables. Mais sans ceux qui se battent pour elles, tel que Norman Foster (ou d’autres architectes contemporains comme Renzo Piano), peut-être le progrès n’existerait-il pas. Pas même des chais aux toitures aussi belles que celle de ce Dôme.